Rassemblement des Contribuables Français
• Page d'accueil
• Contactez-nous
L'actualité du Rassemblement des Contribuables Français
• Nicolas Miguet candidat à la présidence de l’AMF
• Communiqué de Jean-Pierre LECOQ et Nicolas MIGUET
• Eléments de réflexions avant dimanche, le "bloc-notes" de L'Hebdo Bourseplus n°891
• Présidentielle : Le RCF appelle à voter François Fillon
• Nos affiches diffusées partout en France
• Deux nouvelles affiches de campagne
• Nicolas Miguet interviewé par TV Libertés : " Le candidat des 50 000 clochers "
• Nicolas Miguet candidat à la présidentielle 2017
• Présidentielle : Nicolas Miguet en Une de La Dépêche
• Toute l'âme de la France, programme 2017
• Les affiches de campagne
• Constitution de la VIème R.F.
• Poursuivre la mobilisation pour Fillon
• Appel à voter Fillon
• Primaire de la Droite et du centre
• Ils s’appelaient Eugène, Séraphin, Albert et Quentin.
• Eric Woerth trouve des idées neuves dans l’Hebdo Bourse Plus
• Départementales 2015 - Tout faire pour stopper le déclin actuel
• Départementales 2015 - Le Pack Miguet : l'alternative au Front
• Les 10 priorités pour 2017
• Départementales 2015 - Un pack de choc dans le Sud de l'Eure
• Nicolas Miguet interviewé par le Bien Public
• Une interview "au vitriol" de Nicolas MIGUET au journal La Dépêche de vendredi 9 mai 2014
• Article de Nicolas Miguet dans la lettre "La Bourse" parue hier matin sur bourse.fr... Décision de l'AMF en réponse, le soir ... Coincidence ?
• Affaire BELVEDERE : l’AMF condamne injustement Nicolas Miguet à la somme faramineuse de 600 000 euros !
• Samedi 26 avril, dîner-débat du RCF
• Le RCF appelle à voter NKM à Paris et pour les candidats anti-socialistes.
• La réaction de Nicolas Miguet suite à la séance de la commission des sanctions de l'AMF
• La nouvelle affiche du RCF
• Nicolas Miguet répond sur RMC aux propos diffamatoires d'Anne Hidalgo.
• Nicolas Miguet réaffirme sa non-appartenance au collectif Jour de colère.
• Le Figaro fait le point sur la polémique autour de l'affiche créée par Nicolas Miguet
• Nicolas Miguet s'invite dans la campagne municipale de Paris
• Nicolas Miguet répond à un article du site du HuffPost
• Nicolas Miguet répond aux propos de SOS Racisme
• 2 nouvelles affiches contre la politique de PS
• Dîner-débat avec Nathalie Kosciusko-Morizet (vidéo)
• Des dizaines de cadres à la convention nationale de 2014.
• Manifestation unitaire le 19-01-2014 à Paris (vidéo)
• La France, sans l’avoir décidé, est devenu un pays socialisé.
• Nos affichages ont de l'impact
• Le bon sens fait entendre sa voix
• Les livres de Nicolas Miguet
• Communiqués de Nicolas Miguet
• Revue de presse
• Galerie Photos
• Les archives
Qui sommes-nous ?
• 481 formulaires reçus en 2012
• En 2007 : 453 maires parrains
• Qui est Nicolas MIGUET ?
• Un parti révolutionnaire
• Aucun accès aux grands médias
• Un travail de terrain
• Le but du R.C.F.
• Des candidats aux élections
• Des idées simples et de bon sens
• L’emploi pour tous
• Gérer utilement
• Moins d’impôts
• Des solutions aux problèmes
• Le fonctionnement du R.C.F.

Partager cette page


Rassemblement des Contribuables Français
Miguet, c'est maousse !
L'union - 07-12-2011

A chaque élection présidentielle, il y a toujours quelqu'un qui sort du paysage convenu. En 2012, cela pourrait bien être Nicolas Miguet, qui se définit lui-même comme « un candidat de la société civile ». Entendez par là qu'il ne vit pas de la politique mais de son travail, journaliste, directeur de publications économiques dont L'Hebdo-Bourseplus. Pourtant la chose publique le titille. Ce n'est pas la première fois que notre homme cherche à être candidat. Faute des fameux parrainages, il y a renoncé en 2002 et 2007. Mais cette fois sûr, la pêche aux voix s'annonce fructueuse.
Et il faudra compter sur lui en 2012, car il ne doute pas qu'il sera présent, et même qu'il fera un bon score. Le calcul est simple : Nicolas Miguet compte sur tous les déçus de la politique, tous ceux qui scrutin après scrutin vont grossir le rang des abstentionnistes. Il pourrait tout aussi bien compter sur les contribuables, car Nicolas Miguet n'est-il pas le président du Rassemblement des contribuables français (RCF) ? De toute façon, Miguet croit en son destin. N'a-t-il pas réussi lui le petit David à faire plier le Goliath d'Eurotunnel en avril 2004 ? Et peu importe si le candidat sent un peu le souffre puisque Miguet vient de Mickaël, qui renvoie plus à Dieu qu'au Diable.

Nicolas Miguet a donc choisi Reims pour lancer sa campagne. Outre que ce Normand a aussi des racines marnaises, cela ne lui déplaît pas de lancer son offensive au pays du champagne et de la cathédrale. Après tout, Jeanne d'Arc qui croyait en ses voix a bien réussi à faire couronner Charles VII en 1429 ! La Champagne a bien réussi à faire de ses terres arides un produit avec des bulles que l'on consomme dans le monde entier. Ville aussi de Colbert, précise Nicolas Miguet qui ne perd pas de vue sa marotte : réindustrialiser cette France que des générations de politiques incapables ont laissé se paupériser.
Et tant qu'à faire autant choisir Les Crayères, où l'on peut marier la gastronomie et le discours, ces deux mamelles du génie français. Car notre homme, qui aime discourir, est aussi un gourmet. Nicolas Miguet que l'on pourrait facilement caricaturer en épigone de Poujade, la France du bas contre les élites, est à vrai dire beaucoup plus complexe que ça. Pas de discours anti fonctionnaire chez ce fils d'une professeure de mathématiques. Le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux lui paraît même être le comble du non sens. Pas de discours anti euro à la manière de l'autre Nicolas, Dupont-Aignan qu'il caricature volontiers en sous-marin de l'UMP. En ancien jeune giscardien qui a bien connu les Morin et consorts, Miguet ne croit pas une seconde à leurs convictions.
Ce qu'il prône, lui le fils d'un artisan taxi, le bon sens. Ce qui signifie : un état géré avec intelligence, la diminution des dépenses publiques, la maîtrise des dépenses de santé, une fiscalité simplifiée. Je ne vais pas toutes les donner car il y a 110 propositions comme cela ! Un bon sens qui semble plus s'inscrire à droite qu'à gauche. Quand on lui propose de jouer au jeu du président, il ne refuse pas l'exercice. Il se prend même à être politicien, en refusant de donner le nom d'un Premier ministre potentiel : « Le choix d'un Premier ministre doit se faire en fonction des alliances ». A ce propos, il reproche à François Bayrou, pour qui il a voté en 2007, de n'avoir pas su choisir ses alliances. « Que ce soit avec l'UMP ou le PS, il fallait choisir ! »
Ministre de la Culture ? Pas de ministre de la Culture. Quand il n'y avait pas de ministre de la Culture, nous dit le nouveau candidat, la culture française s'exportait dans le monde entier. Politique étrangère ? S'il était pour l'intervention en Libye, il ne comprend pas ce que nous faisons en Afghanistan. Quant à la politique étrangère française, il la trouve trop à la remorque des Etats-Unis. Cet Européen convaincu, qui a voté en faveur du traité de Lisbonne en 2005, désapprouve néanmoins qu'on se soit assis sur le vote du peuple français. Il aimerait aussi que l'Europe arrête de filer du pognon à la Grande-Bretagne !
Ses hommes politiques ? Il cite Georges Pompidou « parce qu'il a durablement et discrètement géré le pays ». Et puis Georges Pompidou n'est-il pas le dernier président de ce « plein emploi » que Miguet appelle de ses vœux, le président d'avant la crise qu'une certaine nostalgie ressort de l'oubli ces derniers temps ? Autre figure convoquée : René Monory, parce qu'il s'est fait tout seul, et parce qu'on lui doit le Futuroscope de Poitiers ! Références un peu inhabituelles pour un homme né en 1961, mais qui correspondent au paysage d'enfance du petit Nicolas, quand la France n'était pas encore rentrée dans le tourbillon de la mondialisation.

Bruno Testa
http://www.lunion.presse.fr/article/region/video-miguet-cest-maousse 


Nicolas Miguet lance sa campagne à Reims : extraits! (durée : 2mn06)
Réalisé par Julie Dumez

PRESSE PRÉCÉDENTE
PRESSE SUIVANTE


Mentions Légales - © Rassemblement des Contribuables Français (R.C.F.) - 1999/17