Rassemblement des Contribuables Français
• Page d'accueil
• Contactez-nous
L'actualité du Rassemblement des Contribuables Français
• Nicolas Miguet candidat à la présidence de l’AMF
• Communiqué de Jean-Pierre LECOQ et Nicolas MIGUET
• Eléments de réflexions avant dimanche, le "bloc-notes" de L'Hebdo Bourseplus n°891
• Présidentielle : Le RCF appelle à voter François Fillon
• Nos affiches diffusées partout en France
• Deux nouvelles affiches de campagne
• Nicolas Miguet interviewé par TV Libertés : " Le candidat des 50 000 clochers "
• Nicolas Miguet candidat à la présidentielle 2017
• Présidentielle : Nicolas Miguet en Une de La Dépêche
• Toute l'âme de la France, programme 2017
• Les affiches de campagne
• Constitution de la VIème R.F.
• Poursuivre la mobilisation pour Fillon
• Appel à voter Fillon
• Primaire de la Droite et du centre
• Ils s’appelaient Eugène, Séraphin, Albert et Quentin.
• Eric Woerth trouve des idées neuves dans l’Hebdo Bourse Plus
• Départementales 2015 - Tout faire pour stopper le déclin actuel
• Départementales 2015 - Le Pack Miguet : l'alternative au Front
• Les 10 priorités pour 2017
• Départementales 2015 - Un pack de choc dans le Sud de l'Eure
• Nicolas Miguet interviewé par le Bien Public
• Une interview "au vitriol" de Nicolas MIGUET au journal La Dépêche de vendredi 9 mai 2014
• Article de Nicolas Miguet dans la lettre "La Bourse" parue hier matin sur bourse.fr... Décision de l'AMF en réponse, le soir ... Coincidence ?
• Affaire BELVEDERE : l’AMF condamne injustement Nicolas Miguet à la somme faramineuse de 600 000 euros !
• Samedi 26 avril, dîner-débat du RCF
• Le RCF appelle à voter NKM à Paris et pour les candidats anti-socialistes.
• La réaction de Nicolas Miguet suite à la séance de la commission des sanctions de l'AMF
• La nouvelle affiche du RCF
• Nicolas Miguet répond sur RMC aux propos diffamatoires d'Anne Hidalgo.
• Nicolas Miguet réaffirme sa non-appartenance au collectif Jour de colère.
• Le Figaro fait le point sur la polémique autour de l'affiche créée par Nicolas Miguet
• Nicolas Miguet s'invite dans la campagne municipale de Paris
• Nicolas Miguet répond à un article du site du HuffPost
• Nicolas Miguet répond aux propos de SOS Racisme
• 2 nouvelles affiches contre la politique de PS
• Dîner-débat avec Nathalie Kosciusko-Morizet (vidéo)
• Des dizaines de cadres à la convention nationale de 2014.
• Manifestation unitaire le 19-01-2014 à Paris (vidéo)
• La France, sans l’avoir décidé, est devenu un pays socialisé.
• Nos affichages ont de l'impact
• Le bon sens fait entendre sa voix
• Les livres de Nicolas Miguet
• Communiqués de Nicolas Miguet
• Revue de presse
• Galerie Photos
• Les archives
Qui sommes-nous ?
• 481 formulaires reçus en 2012
• En 2007 : 453 maires parrains
• Qui est Nicolas MIGUET ?
• Un parti révolutionnaire
• Aucun accès aux grands médias
• Un travail de terrain
• Le but du R.C.F.
• Des candidats aux élections
• Des idées simples et de bon sens
• L’emploi pour tous
• Gérer utilement
• Moins d’impôts
• Des solutions aux problèmes
• Le fonctionnement du R.C.F.

Partager cette page


Rassemblement des Contribuables Français
Il faut mettre au pas le système "Bankster"
Article paru dans Le Bien Public - 09-10-2011

Vous étiez à Dijon hier soir. Dans quel but ?

« Je réalise un tour de France dans le cadre de la présidentielle, pour recueillir les 500 parrainages de maires nécessaires à ma candidature et préparer les élections législatives. »

Candidat en 2002 et 2007, vous n’aviez pas eu les parrainages nécessaires. Qu’est ce qui fait croire que vous les aurez ?

« On est mieux préparé. En 2002, j’avais eu 270 parrainages, en 2007, 453 dont 11 en Côte-d’Or (8 en 2002). Cette fois-ci, nous devrions y arriver. »

Vous vous battez contre les déficits publics. Quelle est votre recette ?

« J’incite les personnes à lire notre programme pour changer la constitution française à travers 110 propositions très concrètes et liées les unes aux autres (1). »

Il y a peut-être quelques mesures fortes sur lesquelles vous voulez insister ?

« Si nous voulons sauver notre système social actuel, notamment celui de santé publique, il faut retrouver l’équilibre. On ne peut perpétuellement repousser la facture aux générations futures. En libérant l’économie, il y aura une augmentation des recettes, non pas par une augmentation des taux d’imposition, mais par l’augmentation des volumes. Il faut également stopper les gaspillages et notamment les subventions aux grandes entreprises. Il faut réformer complètement la fiscalité, en supprimant les niches fiscales et, en contrepartie, abaisser les taux à trois niveaux : 5, 15 et 25 %. Il y a aujourd’hui un côté amoral à ce que les grandes entreprises du CAC 40 ne payent quasiment pas d’impôt alors que les PME, les artisans, les commerçants, en payent 35 % à chaque fois qu’ils font des bénéfices ».

Et la crise ?

« C’est quoi la crise ? Elle s’explique tout simplement par le fait que l’on n’a pas mis au pas le système que j’appelle“Bankster”, un système dérivé du système financier, qui tourne sur lui-même, non pas en direction de l’économie générale, mais vers son préjudice. Nous proposons de scinder les banques en trois : banques de dépôt et de crédits dédiées aux entreprises et aux particuliers, banques d’investissement et banque de gestion ou d’affaires. En mélangeant ces trois métiers, les banques ne font plus leur travail pour l’économie et les risques augmentent. Il faut aussi taxer les bilans des banques. Je rappelle que le Royaume-Uni, loin d’être un régime communiste, a pris ce genre de mesure l’an dernier. »


PRESSE PRÉCÉDENTE
PRESSE SUIVANTE


Mentions Légales - © Rassemblement des Contribuables Français (R.C.F.) - 1999/17