Rassemblement des Contribuables Français
• Page d'accueil
• Contactez-nous
L'actualité du Rassemblement des Contribuables Français
• Présidentielle : Le RCF appelle à voter François Fillon
• Nos affiches diffusées partout en France
• Deux nouvelles affiches de campagne
• Nicolas Miguet interviewé par TV Libertés : " Le candidat des 50 000 clochers "
• Nicolas Miguet candidat à la présidentielle 2017
• Présidentielle : Nicolas Miguet en Une de La Dépêche
• Toute l'âme de la France, programme 2017
• Les affiches de campagne
• Constitution de la VIème R.F.
• Poursuivre la mobilisation pour Fillon
• Appel à voter Fillon
• Primaire de la Droite et du centre
• Ils s’appelaient Eugène, Séraphin, Albert et Quentin.
• Eric Woerth trouve des idées neuves dans l’Hebdo Bourse Plus
• Départementales 2015 - Tout faire pour stopper le déclin actuel
• Départementales 2015 - Le Pack Miguet : l'alternative au Front
• Les 10 priorités pour 2017
• Départementales 2015 - Un pack de choc dans le Sud de l'Eure
• Nicolas Miguet interviewé par le Bien Public
• Une interview "au vitriol" de Nicolas MIGUET au journal La Dépêche de vendredi 9 mai 2014
• Article de Nicolas Miguet dans la lettre "La Bourse" parue hier matin sur bourse.fr... Décision de l'AMF en réponse, le soir ... Coincidence ?
• Affaire BELVEDERE : l’AMF condamne injustement Nicolas Miguet à la somme faramineuse de 600 000 euros !
• Samedi 26 avril, dîner-débat du RCF
• Le RCF appelle à voter NKM à Paris et pour les candidats anti-socialistes.
• La réaction de Nicolas Miguet suite à la séance de la commission des sanctions de l'AMF
• La nouvelle affiche du RCF
• Nicolas Miguet répond sur RMC aux propos diffamatoires d'Anne Hidalgo.
• Nicolas Miguet réaffirme sa non-appartenance au collectif Jour de colère.
• Le Figaro fait le point sur la polémique autour de l'affiche créée par Nicolas Miguet
• Nicolas Miguet s'invite dans la campagne municipale de Paris
• Nicolas Miguet répond à un article du site du HuffPost
• Nicolas Miguet répond aux propos de SOS Racisme
• 2 nouvelles affiches contre la politique de PS
• Dîner-débat avec Nathalie Kosciusko-Morizet (vidéo)
• Des dizaines de cadres à la convention nationale de 2014.
• Manifestation unitaire le 19-01-2014 à Paris (vidéo)
• La France, sans l’avoir décidé, est devenu un pays socialisé.
• Nos affichages ont de l'impact
• Le bon sens fait entendre sa voix
• Les livres de Nicolas Miguet
• Communiqués de Nicolas Miguet
• Revue de presse
• Galerie Photos
• Les archives
Qui sommes-nous ?
• 481 formulaires reçus en 2012
• En 2007 : 453 maires parrains
• Qui est Nicolas MIGUET ?
• Un parti révolutionnaire
• Aucun accès aux grands médias
• Un travail de terrain
• Le but du R.C.F.
• Des candidats aux élections
• Des idées simples et de bon sens
• L’emploi pour tous
• Gérer utilement
• Moins d’impôts
• Des solutions aux problèmes
• Le fonctionnement du R.C.F.

Partager cette page


Dire qu’il est impossible de réduire les dépenses est faux.

Je ne peux qu’inciter les lecteurs à aller sur Internet lire, sur le site www.miguet2012.com le programme qui a été adopté samedi 24 septembre dernier et le projet de Constitution de la VIème République qui en est le complément indispensable. Nous entrons dans la période de discussion budgétaire et je remarque que ceux qui ont le pouvoir de décider, nos députés, sont actuellement plus occupés à sillonner leurs circonscriptions électorales qu’à travailler au redressement des erreurs qu’ils ont commises au cours des quatre dernières années. Figurez-vous que le fossoyeur de notre agriculture, Bruno Le Maire soi-même et en personne, plutôt que de s’occuper de son ministère, passe chaque semaine faire campagne dans la première circonscription de l’Eure où je vote, utilisant les moyens de l’Etat pour sa publicité électorale, tel un “candidat officiel” du second Empire. Le gouvernement va afficher des comptes 2011 un peu meilleurs que prévus, avec un déficit cantonné entre 5,4% et 5,5% du PIB (contre 5,7% annoncés) en raison de phénomènes surtout non récurrents comme la vente des licences de téléphonie mobile de quatrième génération ou un coup de pression sur les participations publiques (EDF, GDF Suez, Caisse des Dépôts, Banque de France...) afin de récupérer des dividendes accrus. Les entreprises et les particuliers sont soumis à un assommoir fiscal sans précédent dans l’histoire de notre économie, par son ampleur. En 2012, la somme à payer pour faire face aux intérêts de notre dette publique sera la première dépense de l’Etat. Si nous sommes passés de 2002 à 2011 d’un équilibre de notre balance commerciale à un déficit de 75 milliards, c’est parce que le matraquage fiscal et social a ruiné notre compétitivité. C’était des gouvernements dits “de droite” qui étaient aux manettes. Toute l’énergie du pays, au cours de ces cinq prochaines années, doit être axée sur la réduction des dépenses publiques, localement et nationalement, pour libérer les forces de création de richesses et permettre aux talents de s’épanouir. Il est possible de réduire les dépenses publiques (hors les intérêts de la dette). Il faut tout simplement en avoir la volonté. Les électeurs sont plus conscients des difficultés qu’on ne le dit. Encore faudra-t-il qu’ils aient le choix en 2012. C’est la bataille des parrainages !!!

Jeudi 29 septembre 2011

SUIVANT
PRÉCÉDENT


Mentions Légales - © Rassemblement des Contribuables Français (R.C.F.) - 1999/17